Ce site, né en 2001, est conçu essentiellement pour vous, utilisateurs plaisanciers des ports du Cap d'Agde et pour bénéficier de toutes les rubriques du site, il est préférable de s'inscrire.

Vous informer de ce qui se passe dans nos ports est notre objectif.

Inscription ici

En participant à nos forums, vous devenez par vos écrits,"correspondant" du site Infocapagde. Sachez que vos interventions sont appréciées de nombreux plaisanciers et permettent des échanges, souvent très constructifs entre tous les acteurs de la vie nautique du Cap d'Agde. Merci cependant de veiller à poster des messages en rapport avec le sujet, merci.

La Taverne du port

N'hésitez pas à rédiger des articles qui seront alors publiés sous le label le courrier des lecteurs du site.

Infocapagde, structure bénévole et désinterressée, met à votre disposition cet outil, parlez en à vos amis, voisins de ponton, nous attendons votre aimable et constructive participation.

Infocapagde est une structure associative bénévole mais le net a un coût, nous avons donc des dépenses pour assurer son fonctionnement.

Vous aimez Infocapagde, vous soutenez Infocapagde en apportant une petite contribution annuelle minimum de 5 €uros.

Ce n'est pas grand chose mais ce petit geste favorisera un équilibre financier qui permettra au site des plaisanciers de demeurer libre et indépendant.

Merci pour votre soutien.
Nautiquement vôtre.

La rédaction du site

Infocapagde : Seulement 13% de océans sont encore sauvages

BBLa70l.img.jpg

© Une plage jonchée de déchets | Dustan Woodhouse via Unsplash CC License by

«Nous avons réussi à polluer presque l’intégralité de notre vaste écosystème.»

Selon l'analyse la plus globale jamais réalisée de la faune et la flore marine, la surface des océans encore vierge est aujourd’hui minuscule. La trafic maritime mondial, la pêche intensive et la pollution sont les principales causes de ce triste constat.

Encore pire, les quelques espaces toujours sauvages sont menacés par les avancés technologiques de la pêche moderne et par la fonte des glaces. La plupart des espèces sauvages restantes, l’équivalent de 13% de la surface globale des océans, se trouve dans les régions polaires et dans les îles pacifiques.

Une étude qui souligne l’urgence de la situation

Les scientifiques à l’origine de cette étude appellent à la création d’une convention qui reconnaîtrait la valeur unique de ces espaces. Le directeur des recherches, Kendall Jones de l’Université de Queensland, affirme que l’équipe a été «stupéfaite de la surface sauvage restante de la faune marine».

«L’océan est immense, il couvre 70% de la surface de la planète, mais nous avons réussi à polluer presque l’intégralité de notre vaste écosystème», déplore-t-il

Le rapport de Jones met en lumière le fait que seuls 5% de la faune et la flore sauvages restantes soient officiellement protégés. «Cela signifie que la grande majorité de la nature brute pourrait disparaître à tout moment car les innovations technologiques nous permettent aujourd’hui de pêcher plus profondément et de naviguer plus loin», ajoute le chercheur.

L’étude, parue dans le journal Current Biology, fait état de dix-neuf données sur l’influence néfaste de l’homme, comme l'utilisation d'engrais polluants ou les activités de pêches mondiales. Les scientifiques définissent des espaces comme sauvages à partir du moment où ces critères n’influencent pas la zone étudiée à plus de 10%.

De larges variations existent en ce qui concerne la mesure de l’influence humaine sur l’environnement. En terme de superficie, on estime que seize millions de kilomètres carrés sont encore «sauvages» dans la région indo-pacifique contre moins 2.000 kilomètres carrés en Afrique du Sud.

Info Slate.fr

Publié le : Mardi 31 juillet 2018

Revue Presse : Saint-Tropez : sollicités, les propriétaires de yachts refusent d'aider financièrement les sauveteurs en mer

431f27180071c31a4cc42715e73e2f23.jpg
CHARLY TRIBALLEAU / AFP

Info M6info le 30/07/2018

La Société Nationale de Sauvetage en Mer (SNSM) de Saint-Tropez avait lancé un appel aux dons pour pouvoir faire réparer son canot de sauvetage, sans succès.
Depuis la mi-juin, le canot de la Société Nationale de Sauvetage en Mer (SNSM) de Saint-Tropez est immobilisé à quai. La raison ? Le bateau est en panne, et les sauveteurs n’ont pas le budget nécessaire pour effectuer les réparations, comme l’a révélé Var-Matin.

Alors pour assurer le sauvetage de navires en détresse pendant la période estivale, les bénévoles de la station SNSM ont eu une idée : solliciter les grands fortunes du coin propriétaires de yachts amarrés à Saint-Tropez.

“On n’a eu aucun retour, sauf une promesse jamais tenue” (Pierre-Yves Barasc, président de la station SNSM de Saint-Tropez)
Mais quasiment aucun d’entre n’a daigné répondre à leur appel. “On a demandé à tous les propriétaires importants de bateaux ici – le CAC 40 : Arnault, Pinault, Lagardère… – et à des sociétés”, a expliqué dans les colonnes du quotidien local Pierre-Yves Barasc, le président de la station de la SNSM Saint-Topez. “On n’a eu aucun retour, sauf une promesse jamais tenue. Un seul bateau, loin d’être le plus gros, a donné 10.000 euros. Si 30 personnes en avaient fait autant…on aurait pu avancer plus vite”, regrette-t-il.

“Tout le monde doit être concerné”
RTL a retrouvé l’un des donateurs, et pas le plus riche puisqu’il est le propriétaire d’un bateau pneumatique. “Tout le monde doit être concerné”, affirme-t-il, “cela nécessite des moyens, il faut qu’ils participent aussi à l’effort collectif”, estime le plaisancier.

Si le canot, “seule unité de ce type dans le département avec le Bâtonnier Alphonse Grandval basé à Hyères” selon “Var-Matin”, est voué à être immobilisé jusqu’au 15 août prochain, la SNSM espère d’ici-là un sursaut de la part des propriétaires de yachts qui ont les moyens de les aider.

Publié le : Lundi 30 juillet 2018

Infocapagde : Yves PARLIER parrain du 19ème Salon Nautique d’Automne

infocapagde_1532771975.jpg

©Bernard Charmentray

En savoir plus sur le navigateur Cliquez

Publié le : Samedi 28 juillet 2018

Revue Presse : Il faut sauver le littoral héraultais

ML01110718.jpg

Midi Libre 10/07/2018

Le conseil départemental vient de lancer une mission, dans le but de préserver sa pépite.
Le littoral héraultais est une pépite. Environnementale bien sûr. Mais économique aussi. À lui seul, le bord de mer représente 18 millions de nuitées, sur les 39 millions qui ont fait de l’Hérault, le quatrième département touristique de l’Hexagone en 2017. Ce qui pèse 1,7 milliard de chiffres d’affaires, soit 52 000 emplois, dont 26 000 pérennes.

"Autant dire combien il est important de le préserver, avant de développer son attractivité", souffle Kléber Mesquida, le président du Département, dont l’un des prédécesseurs, Jean Bène, avait activement contribué à la construction des premières stations touristiques (lire également ci-contre).

Une feuille de route

Mais la nature se rebelle parfois. Reprend se place diront certains. "La mer continue à gagner du temps, une érosion accentuée par le changement climatique qui constitue pour nous une préoccupation majeure", appuie Kléber Mesquida. Encore l’hiver dernier, la tempête a fait de gros dégâts entre Carnon et La Grande-Motte ou, plus au sud, du côté de Vias. "Des travaux importants menés il y a quelques années ont été emportés à la mer", souffle le président qui craint même qu’il faille, dans un avenir plus lointain, envisager un retrait de certains secteurs urbanisés.

Avant d’en arriver là, le Département a décidé de lancer une nouvelle mission : "Hérault Littoral". C’est-à-dire un plan qui vise à répondre à l’ensemble des défis attachés à ce dérèglement climatique. On n’en est encore qu’aux prémices. Fin juin, un premier comité technique a réuni de nombreux partenaires concernés par les problématiques liées au littoral. Le calendrier prévoit d’établir une feuille de route, puis un plan d’actions qui sera soumis au vote des élus du Département début 2019.

"Mais ce n’est pas à l’échelle des capacités financières du département que l’on peut résoudre les problématiques"

Évidemment, parmi les objectifs de cette mission, la protection du trait de côte sera l’un des enjeux majeurs. Même si depuis 2007, de nombreuses opérations ont déjà été menées sur le littoral héraultais : l’installation d’une série de boudins en géotextile remplis de sable, parallèle au rivage entre Sète et Marseillan pour atténuer l’action de la mer sur la plage ; la reconstruction du cordon dunaire et le comblement des bassins aquacoles désaffectés à Villeneuve-lès-Maguelone ; la remise en valeur du Petit Travers par le réensablement de la plage (1 million de m3 de sable apporté sur tout le golfe d’Aigues-Mortes), la renaturation et site et l’amélioration des conditions de fréquentation pour tous les usagers. "Jusqu’en 2020, ce sont 25 M€ que le Département aura investis dans la mise en valeur des plages et la protection du trait de côte", compte Kléber Mesquida.

Mais cela ne suffit pas à préserver la façade littorale. D’autres solutions pourraient être envisagées, comme au large de Monaco où un mur d’eau protège désormais la principauté. "Mais ce n’est pas à l’échelle des capacités financières du département que l’on peut résoudre les problématiques." D’où l’idée de mettre tout le monde autour de la table. Tout en sensibilisant les usagers. "Car le littoral, ce n’est pas un mouchoir en papier que l’on jette après utilisation. Il faut que, tous ensemble, on protège ce cadeau de la nature."

Un lieu de sensibilisation et d'éducation

S’inspirant de la Maison de l’environnement, situé au domaine de Restinclières, à Prades-le-Lez, le président du Département lance un projet de Maison du littoral. Elle sera située à Vic-la-Gardiole, “sur le site remarquable des Aresquiers”, à mi-chemin entre Montpellier et Sète. Son objectif : en faire un lieu d’initiation et d’éducation à l’environnement, la biodiversité et l’économie du littoral héraultais. “Il y aura des expositions, des conférences, on pourra y voir des films. Ce lieu sera ouvert au public, toute l’année, mais aussi aux scolaires”, détaille Kléber Mesquida qui veut en faire un site incontournable.
 
LUDOVIC TRABUCHET

Publié le : Mercredi 11 juillet 2018

Infocapagde : Nouveauté, pratique du wakeboard dans l'avant port

infocapagde_1530879354.jpg

Intrigué par deux nouvelles infrastructures dans l'avant port, Infocapagde est allé ce matin à la rencontre de Xavier, diplomé OIC de la fédération française de ski nautique, qui nous a présenté le Wake Park situé dans l'avant-port coté plage Richelieu.

Nous avons été séduit par cette excellente initiative qui consiste à pratiquer le wakeboard grâce à un dispositif astucieux permettant à tout moment de contrôler le dispositif électrique de remorquage. Très pédagogue, Xavier apporte les conseils nécessaires permettant tout d'abord la pratique mais aussi l'évolution de son niveau technique.

Cette activité a nécessité un investissement lourd d'environ 100 000 €uros et devrait rencontrer un succès auprès de tous les passionnés de ski nautique et des sports de glisse.

Pour le moment, c'est le début, n'hésitez pas à réserver votre tour au 06.14.06.44.49 n'attendez pas que cela soit complet.

Session de 15 minutes : 20 €uros
Location à l'heure : 75 €uros

Publié le : Vendredi 06 juillet 2018

Infocapagde : Les forêts sous marines

infocapagde_1529385025.jpg

Il y a celles du Mont St Loup et St Martin, ou rivulaires le long du fleuve Hérault et celle des algues cystoseires dans l'Aire marine protégée de la côte agathoise, en pleine forme en ce moment, de la Roquille ou du Môle jusqu'à la plagette, et autour de l'île de Brescou !

Des algues essentielles servant de refuge à la petite faune marine, qui limitent l'impact des vagues et l'érosion des plages et qui ont même des propriétés en pharmacopée, notamment  anti-inflammatoires.

Renaud Dupuy de la Grandrive
Directeur du Milieu Marin / AMP Côte agathoise Ville d'Agde, 34300 AGDE

Publié le : Mardi 19 juin 2018

Phares et balises : Information nautique Urgente

Avis N° 20180340086

Avis d'incident de déplacement

La bouée SUD OUEST signalant l'atténuateur de houle a été déplacée aux coordonnées : 43•22,574' N 3•38,269' E Le chantier de l'atténuateur a été arrêté jusqu'au 30 septembre 2018 conformément à l'arrêté préfectoral.
Département : HERAULT Zone : Port de Sète et bassin de Thau

Le présent avis aux navigateurs concerne l(es) objet(s) nautique(s) suivant(s) :
N° 3400340 Nom : SETE - ABORD DE SETE - BOUEE PROVISOIRE SUD-OUEST DE L 'ATTENUATEUR DE HOULE Position: 43°22,630' N, 3°38,375' E WGS 84

Classement : Local Objet surveillé: non

Publié le : Vendredi 15 juin 2018

Revue Presse : Perquisition à la mairie d'Agde

ML02150618.JPG

La justice s’intéresse au chantier du Cap-d’Agde
DR

Midi Libre 13/06/2018

Une enquête préliminaire est menée par la section financière du SRPJ sur la procédure des marchés publics de l'entrée du Cap-d'Agde.

Ce mardi matin, des enquêteurs de la section financière du SRPJ de Montpellier ont perquisitionné les locaux de la mairie d'Agde. Ils sont restés toute la journée et partis avec des documents sur les attributions de marchés publics de la mairie.

Selon nos informations, il s'agirait d'une enquête préliminaire sur les chantiers routiers, du Palais des congrès et du casino qui sont en cours à l'entrée du Cap-d'Agde.

Le procureur de la République de Béziers, Yvon Calvet, confirme la perquisition dans le cadre d'une enquête menée par le SRPJ, mais ne souhaite pas communiquer sur ce dossier.

Des documents saisis
Une perquisition que le maire d'Agde, Gilles D'Ettore, vit sereinement.

“Si nous en sommes là, aujourd'hui, c'est sans aucun doute à cause de plaintes infondées ou de fake-news qui circulent depuis des mois sur ce chantier. Moi, je suis serein. Je dirais même que cette enquête est la bienvenue. Elle va permettre de faire toute la lumière sur ce dossier et de démontrer que nous avons respecté l'ensemble des règles dans ce domaine.”

Il faut dire que les policiers cherchent des éléments d'un dossier “vieux” de quatre ans. Dont l'ensemble des délibérations ont aussi été visées et validées par le service légalité de la préfecture de l'Hérault. Il y a donc déjà eu un premier filtre.

“Je ne sais pas qui est derrière cette non-affaire, mais ce qui est le plus important pour moi, c'est que le chantier soit livré en temps et en heure. Sur ce point-là, la situation est exemplaire. Pour le reste, j'ai la conscience tranquille et cette enquête dira si oui ou non, nous avons commis des erreurs. Je suis persuadé que le travail a été fait parfaitement”, indique le premier magistrat agathois.

Les travaux qui se déroulent depuis plusieurs mois à l'entrée du Cap sont l'un des plus importants chantiers touristiques de France. Un nouveau cœur de station, sera créé, mais aussi une nouvelle entrée pour le Cap-d'Agde, dans laquelle la Ville a investi 17 M€ pour la construction du nouveau Palais des congrès, et 4 M€ pour le casino, exploité par le groupe Barrière.

300 appartements
Deux équipements auxquels viendra se greffer un hôtel. L'architecte Jean-Michel Wilmotte a pensé le projet Iconic sur ce même site. C'est un ensemble immobilier de plus de 300 appartements qui seront livrés en deux tranches. Il y aura aussi un espace commercial de plus de 3 000 m2.

Cet ensemble sera bâti de part et d'autre d'une “rambla” qui permettra de relier le site à l'esplanade Pierre-Racine. Ce seront quatre bâtiments en ellipse, à la signature architecturale forte, dont la promotion a été confiée aux groupes Kaufman & Broad et Helyxir.

JEAN-PIERRE AMARGER

Publié le : Vendredi 15 juin 2018

Revue Presse : Habiter sur l'eau c'est tendance


ML01150618.jpg

À Gruissan, le groupe Grand Large Yachting s’est penché sur le projet.DR

Midi Libre 15/06/2018

De nombreux projets en cours à Gruissan (Aude), Fourques (Gard), Agde, Valras-plage et Sérignan (Hérault).

C'est un paradoxe : l'habitat flottant prospère depuis belle lurette dans les pays du Nord de l'Europe ou aux USA et n'en est qu'à ses balbutiements en France. Malgré des projets anciens qui sont souvent... tombés à l'eau. En Occitanie, la Région, par le biais de son plan Littoral 21, entend porter la dynamique collective actuelle symbolisée par les différents projets qu'elle a auditionnés la semaine dernière.

Parmi ces désirs d'expérimentation, la ville de Gruissan figure aux avant-postes, boostée par le maire Didier Codorniou par ailleurs premier vice-président de la région qui a conduit le groupe de travail sur l'habitat flottant.

“Dés 2004-2005, à Gruissan, on avait été approchés par des investisseurs scandinaves mais cela n'avait pas abouti ; et puis il y avait eu la crise de 2008”, se souvient l'élu. Pourquoi relancer aujourd'hui ces projets ?

“Une réponse au changement climatique”
“C'est une réponse au changement climatique, à l'heure où nous devons protéger campings et habitations de la submersion marine, on va proposer des maisons sur pilotis et des habitats flottants qui suivent la montée des eaux”, poursuit Didier Codorniou. Ce dernier évoque également “une chaîne de valeur à inventer” avec un coup à jouer commercial pour les entreprises d'Occitanie. Et c'est également une nouvelle attractivité touristique possible par la modernisation des ports. À condition que le cadre réglementaire, encore flou, soit clairement défini par l'État (lire par ailleurs). Le sujet doit être abordé avec le comité France Maritime mi-juillet à Montpelier.

À Gruissan, il est envisagé une quinzaine de structures sur des pontons fixes qui auront une vue sur l'eau, une terrasse ou encore un amarrage pour une annexe. Tout en respectant les spécificités architecturales de la commune, notamment ses maisons en voûtains.

L'appel à projet n'est pas encore lancé, mais le groupe Grand Large Yachting, dont la partie Outremer fabrique le nec plus ultra du catamaran mondial à La Grande-Motte et des habitats flottants aux Antilles, s'est fendu d'une esquisse qui donne à imaginer l'avenir du flottant dans la station balnéaire audoise (notre illustration ci-contre). Carré de Vie, entreprise aveyronnaise, est dans les starting-block avec sa première maison flottante sur lac de la Lionne dans le Vaucluse (lire ci-dessous).

“À moins de 200 mètres d'Arles”
À Fourques, la société d'économie mixte Segard pilote le projet d'aménagement d'un nouveau port fluvial sur le petit Rhône, pour la communauté de communes Beaucaire Terre d'Argence. “Après une étude de faisabilité réalisée sur deux ans, à partir de 2014, le projet porte finalement sur 300 anneaux pour bateaux. Parmi ces anneaux, un certain nombre serait dédié à l'habitat flottant, déclare Vincent Delorme, directeur adjoint de la Segard.

Question budget, l'opération tourne “autour de 10 millions d'euros”. Et c'est là que l'engouement dont bénéficie actuellement l'habitat flottant pourraient bien apporter un plus financier au projet. “Le port se situe à moins de 200 mètres d'Arles. On sait que ce type de logement sur l'eau marcheraient et attireraient du monde. De quoi injecter de l'argent pour l'équilibre financier du port”.

À Agde, ce sont deux projets dédiés à l'habitat flottant qui devraient voir le jour prochainement. Le premier sur une superficie de cinq hectares après la mise en eau d'une ancienne friche industrielle. Le second, concerne une zone située à l'entrée du port sur l'aire marine protégée. D'une superficie de 160 m2, elle devrait être en mesure d'accueillir les scolaires et le public ainsi que sept permanents.

Dans les ports de Valras-plage et Sérignan et sur le site Natura 2000 des Orpellières, la communauté d'agglomération a pour projet de mélanger des habitats flottants avec les bateaux. Des unités flottantes d'habitation allant de 80 à 120 m2.

0 V. LACOUR ET Y. PHILIPPONNAT

Publié le : Vendredi 15 juin 2018

Infocapagde : Un récif artificiel spécial plongée

infocapagde_1529043939.jpg

Le premier atelier de concertation sur ce projet, prévu pour 2020, s'est tenu au Centre Nautique du Cap d'Agde avec une quinzaine de participants représentant quasiment tous les clubs de plongée associatifs et professionnels agathois.

Une vraie séance de travail sous forme de 3 ateliers, conduite par l'équipe de la direction du milieu marin de la ville et celle de notre partenaire, la société montpelliéraine Seaboost.

Une première séance très positive où chacun a pu donner son avis sur le site potentiel dans l'Aire marine protégée de la côte agathoise, le type de récif, le design, les matériaux de la structure, ses fonctions biologiques ou d'usages ciblés sur la plongée...C'est un vrai défi technologique et d’ingénierie écologique qui nous attend, pour un projet pionnier en France !

Issu du projet général Recif'lab dont la ville d'Agde est nationalement lauréate et d'un PIA (Programme Investissements d'Avenir), il bénéficie du soutien financier de l'Ademe, de la Région Occitanie et de l'Agence de l'Eau.

Renaud Dupuy de la Grandrive
Directeur du Milieu Marin / AMP Côte agathoise

Publié le : Vendredi 15 juin 2018

Infocapagde : La video de la remise en liberté de la tortue

Publié le : Mardi 12 juin 2018

Infocapagde : Une jeune tortue caouanne relachée dans l'AMP

infocapagde_1528797384.jpg

Décidément, c'est l'année des sauvetages d'animaux marins dans l'aire marine protégée de la côte agathoise, après les dauphins, les tortues marines  !

Une jeune tortue marine Caouanne relachée dans l'aire marine protégée, au large du Cap d'Agde et de Brescou !

Alertée ce samedi 9 juin par Eric Bousquet du bateau le Millésime au Grau d'Agde, l'équipe de l'aire marine est allée récupérer une jeune tortue marine Caretta sur le bateau de Francis D'Isernia, le bien connu "pêcheur foux" du Grau d'Agde qui l'avait récupérée vivante dans ses filets.

Examinée, mesurée et considérée comme en bonne santé, nous l'avons rapidement relâchée dans l'Aire marine protégée au large de Brescou !

Merci aux pêcheurs petits métiers pour leurs précieuses informations.

N'hésitez pas à nous transmettre vos observations et photos marines au 0613384477

Renaud Dupuy de la Grandrive
Directeur du Milieu Marin Ville d'Agde/ AMP Côte agathoise

Publié le : Mardi 12 juin 2018

CPCA : Sortie pêche inter ports du 09 juin 2018

infocapagde_1528796408.jpg

Le Cercle des Pêcheurs Cap Agathois CPCA s’est déplacé avec deux bateaux, FLINT et AGATHE TYCHE, pour participer à la sortie pêche inter ports - Aude Orb Hérault - organisée par l’Association Protection Plaisance Pêche de Valras.

Nos deux bateaux sont arrivés vendredi après-midi au port de l’Orb Sérignan.

Samedi à 7 heures, 40 bateaux sont partis des ports de Vendres, Valras, Jean Gau et Orb Sérignan. Malheureusement les poissons n’étaient pas au rendez-vous pour le CPCA qui en lot de consolation a reçu une coupe. C’est le port de l’Orb Sérignan qui a remporté le challenge et qui devra l’organiser l’an prochain.

Félicitations à l’APPP VALRAS pour l’excellente organisation et pour le repas préparé et servi à 120 personnes par des bénévoles. Les différents clubs ont pu partager leurs secrets de pêche.

Norbert Simon
Chargé de la communication
Cercle des pêcheurs Cap Agathois

Publié le : Mardi 12 juin 2018

Infocapagde : Signature convention Mairie d'Agde/Association Palana Environnement

dlg01010618.jpg

Lundi 4 juin 2018 à 16h00, au Vieux Port du Cap d'Agde, dans le cadre de la Semaine du Développement Durable, le maire d'Agde Gilles D'Ettore procédera à la signature d'une convention avec l'association "Palana Environnement" pour un projet de récupération et de recyclage des déchets marins issus de la pêche sur le littoral agathois.

Filets de pêche hors d'usage, filets fantômes, déchets plastiques issus de la pêche seront récupérés pour le projet Net Sea qui sera présenté à cette occasion.

En savoir plus

Des actions communes avec la ville d'Agde seront développées et ont déjà démarré sur ce sujet (récupération des filets en containers) en collaboration avec la prud'homie d'Agde, la criée d'Agde, la Sodéal et le SICTOM notamment.
Les actions visées sont des actions de prévention, de sensibilisation, de collecte et de transformation orientées vers une économie locale, solidaire et circulaire.

Vous êtes cordialement invités à la présentation de cette action pilote en région Occitanie !

Rdv à 16 h au parking des pêcheurs petits métiers au Vieux Port du Cap d'Agde

Contact: Renaud Dupuy de la Grandrive 06 13 38 44 77

Renaud Dupuy de la Grandrive
Directeur du Milieu Marin / AMP Côte agathoise

Publié le : Vendredi 01 juin 2018

Infocapagde : Décidément les dauphins aiment nos rivages

_1527746312.jpg

Juste après le sauvetage réussi d'un dauphin bleu et blanc hier, un globicéphale noir, espèce beaucoup plus grande (plus de 4m) et plus rare, est venu faire un tour ce soir tout près de la plage de Vias, pour repartir ensuite au large à la chasse aux calmars, son mets préféré-) !

Merci aux promeneurs et à Playa water sport pour les photos qui ont permis l'identification de l'espèce car Renaud et Marine de l'Aire marine protégée de la côte agathoise sont arrivés trop tard pour l'observation. La surveillance des eaux agathoises et viassoises s'est poursuivie sans succès depuis la plage, souhaitons longue vie à ce dauphin.

_1527746368.jpg

Rappelons que toute observation de cétacés peut être signalée à l'AMP au 06 13 38 44 77 ou au 06 17 45 28 02 ou par mail à contactamp@ville-agde.fr

_1527746421.jpg

Photos de l'observation du globicéphale in situ plus une de deux individus photographiés en Provence signée Frank Dhermain du Réseau Echouage Cétacés.

Renaud Dupuy de la Grandrive
Direction du milieu marin de la ville d'Agde

Publié le : Jeudi 31 mai 2018

Etre informé

Recevez par mail les nouveautés du site.

Infosondage
Faut-il revenir à une gestion du port en régie municipale ?
Résultats  Anciens sondages
  • Votes : 823
  • Commentaire(s) : 7
Géolocalisation des navires
Faire un Don
Vous aimez le site et désirez le soutenir financièrement.
Vus en croisière
Petites annonces

28 annonce(s) publiée(s)

Consulter

Inforigolo
0
Hisse et oh ! et vire au guindeau!
Photos du passé
Réseaux sociaux
Infos préfecture maritime
  • ACTIVITES SCIENTIFIQUES - DRONE DE SURFACE
    PROVENCE - DE CASSIS A CAMARAT 1 DRONE DE SURFACE SEA PROVENCE SPHRYNA LONG DE 17 METRES CONDUIT DES RECHERCHES SCIENTIFIQUES DU 20 AU 22 AOU ET DU 25 AU 26 AOU DE 0000 A 2359 UTC, AUX ENVIRONS DES POINTS: POINT A :42-54,10N 006-02,56E POINT B :42-54,57N 006-07,27E POINT C :42-56,20N 006-13,11E POINT D :42-57,45N 006-22,55E POINT E :42-58,10N 006-27,48E POINT F :42-59,33N 006-33,90E POINT G :42-53,23N 006-19,38E...
  • ACTIVITES MILITAIRES - TIRS
    1 EXERCICE DE TIR, 21 AOU DE 13H00 A 15H59 UTC DANS LA ZONE DELIMITEE PAR : 42-53,1N 007-34,8E/42-25,0N 006-40,0E 42-00,0N 006-40,0E/42-00,0N 007-41,5E 42-18,8N 007-51,6E (ZONEX 57-58-63-64) 2 ANNULER MSG LE 211659 UTC AOU 18
  • GRUISSAN - FEU ETEINT
    LE FEU N8 DU PORT DE PLAISANCE DE GRUISSAN EN 43-06,310 N 003-06,246E EST SIGNALE ETEINT
  • BAIE D'AJACCIO - INSTRUMENT SCIENTIFIQUE
    A COMPTER DU LUNDI 20 AOUT ET POUR UN E DUREE PREVISIONNELLE DE 1 AN MOUILLAGE D4UN HYDROPHONE PAR LA SOCIETE SUEZ 41-54,05N 008-37,57E
  • TRAVAUX SCIENTIFIQUES ZONE DYFAMED
    AVURNAV TOULON 613/18 LIGURE - LARGE MONACO 1 TRAVAUX SOUS-MARINS PAR THETHYS II DU 24 AU 25 AOU DE 0000 A 2359 UTC, DANS LA ZONE DYFAMED DELIMITEE PAR : 43-27,0N 007-49,5E/43-27,0N 007-56,4E 43-19,9N 007-56,4E/43-19,9N 007-49,5E 2. ANNULER MSG LE 260059 UTC AOU 18
  • TOULON - ESSAIS ROV
    PROVENCE - TOULON - FORT ST LOUIS 1. DU LUNDI 20 AU VENDREDI 24 AOUT 2018 DE 09H00 A 17H59 LOC, ESSAIS ROV PAR LA SOCIETE MARINTECH DANS LA ZONE DELIMITEE PAR : 43-06,21N 005-56,10E/43-06,21N 005-56,11E 43-06,13N 005-56,18E/43-06,07N 005-56,08E 43-06,12N 005-55,56E 2. ANNULER CE MSG LE 241859 LOC AOUT 18.
  • DE GIENS AU LAVANDOU - ESSAIS AUV
    PROVENCE - DE GIENS AU LAVANDOU 1. DU LUNDI 20 AU VENDREDI 24 AOUT 2018 DE 0600 A 1759 UTC ESSAIS AUV PAR LE NAVIRE MOUSQUEMER ODYSEE DANS LA ZONE DELIMITEE PAR : 43-01,7N 006-05,9E/43-00,2N 006-09,7E 42-59,0N 006-12,5E/42-56,5N 006-12,0E 43-00,0N 006-22,2E/43-02,9N 006-29,0E 43-05,0N 006-29,0E/43-05,0N 006-40,0E 43-07,8N 006-40,0E/43-09,2N 006-26,9E LA COTE (ZONEX 03-04) 43-03,4N 006-00,0E/42-56,5N 006-00,0E 42-56,5N...

Plus de contenu