Infocapagde : Avarie en cours ponton Y bassin 4

infocapagde_1537693661.jpg

infocapagde_1537693702.jpg

infocapagde_1537693736.jpg

infocapagde_1537693769.jpg

Publié le : Dimanche 23 septembre 2018

Infocapagde : Le Cap d'Agde sera à l'honneur demain 13 h sur France 3 Occitanie

infocapagde_1537629668.jpg

Le sentier sous-marin du Cap d'Agde à la télévision dimanche 23 septembre 2018 à 12 h 55.

Emilie Broussouloux, animatrice de l'émission Ô Sud de France 3 Occitanie, est passée nous voir cet été sur le sentier dans l'Aire marine protégée.
Le 1er sentier sous-marin du Cap d'Agde date de 1995 (c’était le second en France), il a été déplacé vers la Plagette en 2007.
Géré par la ville d'Agde via la direction du milieu marin, il attire chaque année plusieurs milliers de visiteurs.
Découvrez le reportage ce dimanche 23 septembre à 12h55.

Aire Marine Protégée de la côte agathoise
Direction milieu marin Ville d'Agde

Publié le : Samedi 22 septembre 2018

Infocapagde : Belle journée pour vivre le Patrimoine maritime

infocapagde_1537166220.jpg

Pour cette journée européenne du patrimoine vous étiez nombreux sur les deux bateaux différents affrétés mais avec une même approche des richesses de notre patrimoine naturel et historique en mer.

Le matin, à bord du Catalina de TranscapCroisière avec Michel et l'après-midi à bord du SeaExplorer de Terre Marine avec Michel, Guillaume et Thierry, nous, Marine et Renaud de l'AMP, avons pu évoquer l'île de Brescou et son histoire singulière, observer les oiseaux de mer et la géologie volcanique locale, évoquer les mammifères marins et autres animaux du large, parler des actions de la ville d'Agde pour protéger, valoriser et gérer ce site Natura 2000 marin.

infocapagde_1537166303.jpg

Sur le SeaExplorer les nombreux enfants ont participé à deux ateliers à bord sur les cétacés et le plancton prélevé en direct du bateau !

Une belle journée en mer avec un public à l'écoute, vivement les prochaines animations.

Renaud Dupuy de la Grandrive
Directeur du Milieu Marin / AMP Côte agathoise Ville d'Agde

Publié le : Lundi 17 septembre 2018

Infocapagde : La concertation dans la plaisance, c'est non

Le Conseil Supérieur de la Navigation de Plaisance et des Sports Nautiques est supprimé par décret n° 2018-785 du 12 septembre 2018.

Déjà, en 2014, l'emblématique Gérard d'Aboville avait été débarqué par le pouvoir politique de la Présidence du CSNPSN pour faciliter l'augmentation de la taxe foncière des ports.

L'exemple venant d'en haut, en supprimant cet organisme de consultation, il est à craindre qu'une telle mesure n'incitera pas les ports à la nécessaire concertation avec les usagers.

Il ne faut donc pas s'étonner des carences observées dans le fonctionnement des CLUPP et des Conseils portuaires dans de nombreux ports et ceci dans l'indifférence des pouvoirs publics.

L'arrogance des politiques se fait de plus en plus ressentir alors que les activitées nautiques se sont démocratisées au fil du temps.

En agissant à contre courant, les politiques conduisent-ils la plaisance au naufrage ?

Publié le : Lundi 17 septembre 2018

Infocapagde : Embarquez et vivez le patrimoine maritime en mer

infocapagde_1536647372.jpg

Pour les Journées Européennes du Patrimoine rejoignez l'Aire Marine Protégée pour 3 balades en bateau, commentées par nos animateurs.

Samedi matin 15 septembre à 10h30 et à 11h15 avec TransCap Croisières : petites balades de 45 mn dans l'Aire marine protégée de la côte agathoise, site Natura 2000 pour découvrir l'île et le fort de Brescou, la côte rocheuse volcanique, sa gestion et ses oiseaux marins.

Rdv Cap d'Agde, Centre Port, quai Miquel, 4 € / pers  Réservation obligatoire au 06 08 31 45 20

Samedi après-midi de 15 h à 17 h avec Terre Marine à bord du catamaran écologique SeaExplorer, découverte des richesses de l'Aire marine protégée de la côte agathoise, site Natura 2000, de la côte rocheuse au large en passant par l'île de Brescou, observations naturalistes, petits ateliers à bord sur cycle de l'eau, déchets marins, plancton, maquettes d'animaux marins...

Rdv Cap d'Agde, Quai du beaupré, près de l'Office Tourisme Centre Port  Réservation obligatoire au 06 12 75 10 06, 20 € / pers

Renaud Dupuy de la Grandrive
Directeur du Milieu Marin / AMP Côte agathoise Ville d'Agde

Publié le : Mardi 11 septembre 2018

Revue Presse : Espadon Trophy à Frontignan... c’est l’heure !

ML01130918.jpg

La météo sera idéale pour les compétiteurs engagés. DR

Midi Libre le 12/09/2018

La quatrième édition du challenge se déroule ce week-end des 15 et 16 septembre.
Organisé par l’association Loisirs Pêche Méditerranée sous l’égide de la Fédération nationale des pêcheurs plaisanciers et sportifs (FNPPS), en partenariat avec la Ville, le concours de pêche au gros aura lieu ce week-end.

C’est la 4e édition de ce challenge pour lequel 35 bateaux sont d’ores et déjà déjà inscrits. Pour l’occasion, l’association Pêche loisirs Méditerranée n’a pas hésité à commander une météo idéale. Vendredi soir, les organisateurs procéderont à la clôture des inscriptions.

Samedi et dimanche, de 8 h à 17 heures, il s’agira pour tous de remonter la pièce qui permettra d’inscrire son nom au palmarès du challenge. Les pesées auront lieu sur le port de plaisance aux abords de l’enseigne Espadon.

La remise des prix est programmée dimanche à 18 h. Convivialité et passion de la mer seront comme toujours les ingrédients qui animeront ce 4e challenge Espadon Trophy.

Publié le : Jeudi 13 septembre 2018

Revue Presse : Sète : le découpage hors normes et complexe du pont Sadi-Carnot

ML01120918.jpg

Équipés de chalumeaux, les ouvriers travaillent dans une nacelle alors que d’autres, au sol, poursuivent le découpage. S. M

Midi Libre le 12/09/2018

Trois entreprises spécialisées se coordonnent pour faire place nette avant de s’attaquer aux fondations.
Dressé à la verticale comme un gigantesque totem, le vieux pont Sadi-Carnot domine les canaux de Sète. Mais, depuis lundi, il perd, chaque jour, un peu de sa superbe. Débitée en tronçons, cette masse de 300 tonnes d’acier partira "à la ferraille" pour être recyclée. Un chantier hors normes et complexe.

Une équipe d’une quinzaine d’ouvriers de trois entreprises différentes travaille pour faire place nette et permettre la construction d’un nouvel ouvrage.

C’est la société Horizon Démolition BTP (Thézan-les-Béziers) qui manie le chalumeau. Tandis que l’engin de levage d’Hugon Manutention (Sigean, Aude) soutient la partie à découper. Le tout coordonné par Baudin-Châteauneuf (Loiret), l’un des leaders français de la construction et de la rénovation de ponts métalliques.

L’équipe œuvre en hauteur. La longueur initiale du pont est d’un peu plus de 50 mètres. La nacelle où les découpeurs se trouvent a une portée de 65 m.

300 tonnes de métal à recycler et 500 tonnes de béton à fracturer
Aussi le chantier est-il tributaire des conditions météo, surtout du vent. Depuis le début du déchirage, lundi, il a été discret. "Pour l’instant, le timing est respecté. Si cela continue ainsi, nous aurons fini de découper le pont vendredi 14 ou lundi 17 septembre", explique Matthieu Schweben, responsable travaux à la Région.

C’est, en effet, la collectivité qui pilote l’opération d’un montant de 9,5 M€, cofinancée à parts égales par la Ville et le Département.

Les fondations sont en aussi mauvais état que le pont
Autre contrainte : une fois au sol, les "bouts" de pont doivent être encore réduits avant d’être évacués dans un espace contraint d’environ 1 000 m². Donc, ce qui se passe en haut doit tenir compte de ce qui se passe en bas. Coordination est encore le maître-mot.

Prochaine étape : la démolition du contrepoids du pont. Soit 500 tonnes de béton qui ne devraient pas résister au brise-roche hydraulique qui entrera en action le 24 septembre.

"Ensuite il faudra s’attaquer aux fondations qui sont en aussi mauvais état que le pont", souligne Matthieu Schweben. Une infrastructure constituée de pieux en béton qu’il faudra profondément araser, quasiment jusqu’au niveau du canal. De nouveaux pieux de béton seront alors implantés dans les quais de Bosc et Maréchal-Joffre.

Si tout va bien, la fabrication et la pose du nouveau pont débuteront en avril 2019. Suivront au moins deux mois pendant lesquels sont prévus la mise en place du système de manœuvre de l’ouvrage mobile, la pose du raccordement au pavillon de commande des ponts, des réglages, des tests…

L’ouvrage datant du début du siècle dernier fut "miné" puis reconstruit en 1949
"Un pont, c’est déjà compliqué. Mais quand il est mobile, ça l’est encore plus ! Il doit être équilibré comme une balance. Son poids doit être le plus réduit possible pour limiter la contrainte quand il se lève", confie Matthieu Schweben.

La mise en service du pont Sadi-Carnot nouvelle génération devrait alors intervenir en juin 2019. Les conducteurs qui subissent depuis le début du chantier, les tracasseries d’un trajet quelque peu chaotique seront alors soulagés.

"Le remplacement du pont était vraiment nécessaire. L’ouvrage datant du début du siècle dernier, détruit pendant la Seconde Guerre mondiale et reconstruit à partir de morceaux repêchés dans le canal, était arrivé à la limite de l’entretien courant. Il fallait le remplacer", insiste Matthieu Schweden.

Les poids lourds de plus de 19 tonnes qui, depuis 2011, étaient interdits sur l’ancien pont pour des questions de sécurité, pourront être accueillis et ne viendront plus encombrer les quais du Pavois d’or, de Bosc, Merle et Dr Scheydt lors du contournement obligatoire. Gênant les automobilistes et les riverains. Donc encore un peu de patience !
 
Sid Mokhtari

Publié le : Mercredi 12 septembre 2018

Revue Presse : Le Valrassien Alain Goma est retenu en otage au Yémen depuis 100 jours

ML01110918.jpg

Alain Goma au départ de Valras Plage. DR

Midi Libre le 11/09/2018

Alain Goma est parti de Valras le 17 août 2017 pour réaliser un tour du monde à la voile. Il est prisonnier des Houthistes, à Sanaa au Yémen, depuis le 3 juin. Sa soeur Christine en appelle au président Macron.
Christine Goma a lancé un appel au président Macron. "Faites en sorte, Monsieur le Président, que mon frère ne reste pas un otage oublié. C'est sa plus grande crainte", a-t-elle confié à nos confrère du Figaro ce mardi.

Retenu depuis 100 jours
Alain Goma a été fait prisonnier par les Houthistes le 3 juin dernier alors que son bateau s'était échoué à Houdeida. Depuis, il aurait été transféré dans une prison de Sanaa, la capitale du Yémen où sévit une rébellion.

Alain Goma, le Biterrois, était tombé en panne d'eau alors qu'il croisait en Mer Rouge. Contraint de se rapprocher des côtes, il n'avait pu faire autrement que d'accoster alors qu'il avait prévu une halte à Djibouti. Cela fait maintenant cent jours qu'Alain Goma est détenu contre son gré dans ce pays en guerre.

Deux contacts téléphoniques cet été
Le premier contact d'Alain Goma avec sa famille remonte au 8 août dernier. Il y en aura un second le 4 septembre. Le détenu a fait part de son angoisse à sa famille. Il serait accusé d'être un espion. Et comme dans ce conflit, la France a une position diamétralement opposée aux Houthistes, tout se complique. D'où l'appel lancé au Président de la République.

Publié le : Mardi 11 septembre 2018

Revue Presse : Hérault : une tortue luth de 400 kilos retrouvée sur la plage de Frontignan

ML01080918.jpg

L'animal, doté d'une carapace sans écailles, présente une large blessure. DR

Midi Libre le 07/09/2018

La tortue retrouvée jeudi soir en état de décomposition avancée, gisait non loin du poste de secours Tahiti, sur la plage muscatière.
Il s’agit de la plus grosse tortue au monde. Dont les spécimens les plus imposants peuvent peser plus d’une tonne ! 
Il est aussi beaucoup plus rare de rencontrer la tortue luth sur le littoral que la caouanne (qui ne mesure pas plus de 90 cm à l’âge adulte).

Environ 2 m de long
Ce jeudi soir, c’est un groupe de plongeurs muscatiers qui a découvert l’animal, en état de décomposition assez avancé, face à la paillote La Pirogue, plage de Tahiti à Frontignan. Prévenus, les sapeurs-pompiers sont intervenus avant de demander le soutien logistique des services techniques de la ville pour manipuler une tortue pesant 400 kg pour environ 2 m de long.
Le CrossMed, également alerté, a prévenu le coordonnateur local du réseau Tortues de Méditerranée française, Jacques Sacchi.

Une tortue océanique qui suit les bancs de méduses
Cet ancien d’Ifremer confirme le caractère assez exceptionnel d’un tel échouage sur nos côtes : "Des tortues luth, on en trouve une à trois par an, pas plus. Et c’est généralement du côté du Var, ou en Corse. C’est une tortue océanique qui s’alimente essentiellement sur les bancs de méduses, les rhizostoma pulmo… Quand l’animal est encore frais on sonde l’œsophage pour vérifier qu’il n’ait pas ingéré de plastique", complète Jacques Sacchi. Or, l’état de décomposition avancée du spécimen découvert ce jeudi n’a permis aucune analyse ou autopsie.

Collision avec un navire ?
Il est néanmoins très probable que le vénérable animal ait succombé à la collision avec un navire. Vu son état, le cadavre de la tortue luth n’a pas eu à être évacué vers le CestMed, le centre de soins du Grau-du-Roi, qui pratique aussi les autopsies. Elle a été dirigée vers un centre d’équarrissage.
La dernière tortue luth découverte dans le secteur l’avait été au large de Sète, en août 2016.

Patrice CASTAN

Publié le : Samedi 08 septembre 2018

Infocapagde : Le batiment sécurité ZT attribué à un professionnel

PR01060918.jpg

En 2009, Monsieur le Maire d'Agde mettait l'accent sur la sécurité en présentant le dispositif de vidéo surveillance très performant mis en place par la Sodéal pour répondre à l'attente des plaisanciers (voir article).

Il inaugurait également la création d'un nouveau batiment dédié à la sécurité à l'entrée de la zone technique en face de Navicap.

Ce batiment, financé par les plaisanciers pour la sécurité, sera maintenant occupé par un professionnel du nautisme à priori sans consultation du Conseil Portuaire.

Si cet emplacement idéal à l'entrée de la zone technique fera le bonheur d'un professionnel, elle soulève quelques questions au niveau du devenir de la sécurité du port et de la surveillance de nos bateaux.

Si la Sodeal souhaite apporter quelques explications aux plaisanciers, nous aurons plaisir à les publier.

Publié le : Jeudi 06 septembre 2018

Phares et balises : Information nautique Urgente Avis N° 20180340144

Avis de prolongation d'incident
marque de jour manquante
Cet avis prolonge l'avis n°20180340128 du 17/08/2018 08:32
Département : HERAULT Zone : Hérault

Le présent avis aux navigateurs concerne l(es) objet(s) nautique(s) suivant(s) :

N° 3400084
Nom : MARSEILLAN - ABORDS DE MARSEILLAN - BALISE A FLOTTEUR SUD DE LA ZONE CONCHYLICOLE
Position: 43°15,572' N, 3°34,363' E WGS 84
Classement : Local
Objet surveillé: non
N° livre des feux: 24530

Publié le : Jeudi 06 septembre 2018

Infocapagde : Départ du Cap d'Agde de la Nao Santa Maria

infocapagde_1535977866.jpg

Elle était arrivée par l'Est de Brescou en traversant l'Aire marine protégée de la côte agathoise, la Nao Santa Maria vient de larguer ses amarres du Cap d'Agde où elle est restée 10 jours en faisant le bonheur des vacanciers et des habitants.

Par temps plutôt calme elle retraverse notre littoral protégé pour rejoindre les côtes espagnoles près de Valence d'ici quelques jours.

Bon vent à cette belle réplique de la caravelle de Christophe Colomb et son très sympathique équipage avec lequel nous avons pu partager nos histoires maritimes.

Renaud Dupuy de la Grandrive
Directeur du Milieu Marin / AMP Côte agathoise

Publié le : Lundi 03 septembre 2018

Revue Presse : Etang de Thau : un tiers des huîtres et l'ensemble des moules détruites par la malaïgu

ML02300818.jpg

En quelques jours, plus d'un tiers de la production annuelle d'huîtres a disparu
ARCHIVE / CHRISTINE PALASZ

Midi Libre le 30/08/2018

Les exploitants d'huîtres et de moules ont été touchés par ce phénomène naturel, conjugaison des fortes chaleurs et de l'absence de vent, qui prive d'oxygène le milieu marin. La perte est chiffrée à près de 6 millions d'euros pour les conchyliculteurs.
La mission d'expertise de la préfecture de l'Hérault sur le phénomène naturel dit de la "malaïgue", qui a touché l'étang de Thau en août, vient de confirmer ce jeudi 30 août l'importance des dégâts chez les conchyliculteurs.

L'évaluation des pertes s'élève à 2 703 tonnes d'huîtres pour une valeur de 4,73 millions d'euros : plus d'un tiers de la production annuelle d'huître sur le bassin a été détruit en quelques jours. Pour les moules, les pertes sont même de 100% sur l'ensemble de l'étang : ce sont 1 218 tonnes qui ont été perdues pour une valeur de 1,22 millions d'euros. Cette expertise a été réalisée dans le cadre de la procédure de reconnaissance comme "calamité agricole".

L'étang asphyxié
Les fortes chaleurs, conjuguées à l'absence de vent pendant plusieurs jours, conduisent à une absence d'oxygène dans le milieu marin et donc à une malaïgue, un phénomène naturel, qui s'était déja produit en 2003 et 2006.

"Le phénomène naturel correspond à celui d'un incendie : les parcelles brûlées sont perdues, mais sur les autres on peut ramasser les coquillages et ces zones qui restent vont réserver un millésime exceptionnel, un grand cru" rappelle Jean-Christophe Cabrol, vice-président du comité régional conchylicole de Méditerranée.

"C'est une maigre consolation, certains conchyliculteurs ont perdu 40% de leur production, d'autres 80% ou 100%. On va se battre pour avoir un maximum d'aides et tout le monde semble vouloir jouer le jeu. Nous avons un seul souci : le coût du prix de production sur lequel l'indemnisation va être basée n'a pas bougé depuis 2006 alors que ce coût a explosé depuis. On va voir si nos dirigeants territoriaux peuvent compenser."
 
Y. PHILIPPONNAT

Publié le : Lundi 03 septembre 2018

Infocapagde : Respect de l'environnement maritime

Responsabilisé les plaisanciers sur le respect de l'environnement est une bonne chose mais il nous semble qu'il n'est pas très juste de le pointer du doigt comme principal responsable des nuisances écologiques dans l'article du Midi libre du 28/08/2018.

La pollution vient principalement de la terre : toutes les études sérieuses le démontrent...
Depuis toujours, Infocapagde défend avec conviction le respect de notre terrain de jeu : la Mer.

Nous invitons Mr Olivier Raynaud, journaliste à Midi libre, à prendre connaissance du récent naufrage programmé d'un bateau dans le port.

Si la mairie est soucieuse de l'environnement, il n'en est pas de même pour son gestionnaire du port qui dans cette affaire est très critiqué par les plaisanciers de l'ile des loisirs qui subissent ces désordres écologiques.

Publié le : Jeudi 30 août 2018

Revue Presse : Au Cap-d'Agde, le sentier sous-marin séduit, mais va aussi devoir évoluer

ML01300818.jpg
Une balade familiale entre deux eaux, à deux pas de la Plagette et de la station. R. d. G.

Midi Libre 28/08/2018

Des changements sont envisagés dès 2020. Tour d’horizon

Ces derniers jours, il faisait bon plonger dans les eaux du Cap-d’Agde. Bon, pas au niveau de la température de la mer (18° maximum), on vous le concède. Mais point de vue clarté et transparence, on n’a pas souvent vu ça !

Pour bon nombre de vacanciers, il n’en fallait pas plus pour aller tenter l’expérience du sentier sous-marin de la Plagette. Plus de vingt ans maintenant que le Cap-d’Agde a lancé ce projet de circuit sous-marin à destination du grand public. Le premier était à Port-Cros, le second au Cap, donc, dès 1995.

Riche en biodiversité

Une douzaine d’années près des falaises de la Conque puis, depuis 2007, sur le site de la Plagette. Un lieu riche en biodiversité et un véritable régal pour les yeux quand les conditions météos sont réunies pour une bonne visibilité. Ici, de larges bancs de sars et de saupes jouent avec les plongeurs, qui peuvent s’accrocher à des bouées pédagogiques pour observer les poissons en toute quiétude.

Vous l’aurez compris, il s’agit là de la sortie familiale par excellence. "Nous encadrons entre un millier et 1 500 personnes chaque été", précise Renaud Dupuy de la Grandrive, directeur du milieu marin en mairie d’Agde. Un chiffre tout à fait encourageant - d’autant qu’il serait certainement dangereux d’aller trop loin en terme de fréquentation afin de ne pas altérer le milieu naturel -, même s’il est à mettre en rapport avec la dizaine de milliers de nageurs qui viennent de leur propre chef sur ce site pour plonger eux aussi.

Création de la réserve marine du Cap-d’Agde

Pour autant, la municipalité a dans les cartons un projet de modernisation qui va dans le sens de l’écotourisme bien sûr, mais aussi du patrimoine historique, ce qui est une nouveauté. "Nous réfléchissons à la possibilité d’intégrer du mobilier archéologique (des copies d’amphores, de statues, NDLR) le long du sentier sous-marin", explique Renaud Dupuy de la Grandrive. Une manière d’enseigner aussi au plus grand nombre l’incroyable passé historique d’Agde, de façon, disons, moins rébarbative.

La modernisation du sentier sous-marin ne pourra se faire sans une nécessaire réflexion sur les conditions d’accueil du public. Aujourd’hui, un simple préfabriqué sans âme fait office de bureau et de lieu de stockage. Là encore, une réflexion est engagée sur la modernisation de cet équipement, mais certainement pas avant 2020, voire plus tard. Car le chantier le plus important pour l’équipe de l’Aire marine protégée demeure bel et bien la création de la réserve marine du Cap-d’Agde, sur près de 300 hectares.

Plaisance : encore trop de nuisances

Au Cap comme ailleurs sur la côte, il n’est pas rare de tomber sur des déchets plastiques dans les eaux proches de côtes. Mais cet été, les réseaux sociaux aidant, de nombreuses voix se sont également élevées contre les dégazages supposés de plaisanciers indélicats au large de la station. Gazole, pollution fécale, bouteilles à la mer, on ne compte plus les dizaines de posts de baigneurs ulcérés par des pratiques que l’on pensait d’un autre âge. Mais il faut croire que certaines mauvaises habitudes ont la vie dure. D’autant plus impardonnable qu’une unité de pompage des eaux usées est en service dans les ports du Cap-d’Agde.

OLIVIER RAYNAUD

Publié le : Jeudi 30 août 2018

Etre informé

Recevez par mail les nouveautés du site.

Infosondage
Faut-il revenir à une gestion du port en régie municipale ?
Résultats  Anciens sondages
  • Votes : 846
  • Commentaire(s) : 7
Géolocalisation des navires
Faire un Don
Vous aimez le site et désirez le soutenir financièrement.
Les bateaux du Cap
Vus en croisière
Petites annonces

27 annonce(s) publiée(s)

Consulter

Photothèque
Inforigolo
Malheur à la barque que mènent beaucoup de capitaines...
Photos du passé
Réseaux sociaux
Infos préfecture maritime

Plus de contenu