Inforigolo
Le bateau c'est la liberté, pas seulement le moyen d'atteindre un but.
Infosondage
Etalement des paiements place de port sans frais vous êtes
Résultats  Anciens sondages
  • Votes : 852
  • Commentaire(s) : 3
Nos vidéos

Publiée le 18-01-2020

Etre informé

Recevez par mail les nouveautés du site.

Géolocalisation des navires
Faire un Don
Vous aimez le site et désirez le soutenir financièrement.
Les bateaux du Cap
Vus en croisière
Petites annonces

2 annonce(s) publiée(s)

Consulter

Photothèque
Réseaux sociaux

Revue Presse : Industrielle ou de loisir, la pêche est interdite


Edition du 29 Août 2007

Un avis du ministère de l'Agriculture et de la pêche précise que « la pêche au thon rouge est interdite dans l'océan atlantique (à l'est de la longitude 45° ouest) et en Méditerranée à partir du 27 août ». L'interdiction touche la conservation à bord, le transbordement et le débarquement.

Ces dispositions concernent aussi bien les activités professionnelles dont la fermeture officielle est intervenue le 30 juin que celles relatives à la pêche de loisir. Ce que l'on appelle la pêche au gros. Cette fermeture de la pêche en deux temps intervient dès le dépassement du quota national.

Pour l'année 2007, le quota français était fixé à 5 493 tonnes, dont une large partie allouée à la pêche industrielle. Le respect de la réglementation, et, au-delà, l'application de mesures très strictes pour la préservation de la ressource demeure le cheval de bataille des écologistes de Greenpeace et de WWF.

Dès la fermeture de la saison de thon rouge en Méditerranée, Greenpeace avait dressé un bilan alarmant : « Cette année encore, la pêcherie a échappé à tout contrôle. La pression de pêche sur la zone a atteint des niveaux inégalés et les infractions au plan de Dubrovnik, entré théoriquement en application le 13 juin, ont été nombreuses sans qu'aucun contrôle ni surveillance des autorités soient mis en œuvre. »

De son côté, WWF France réclamait dès la mi-juin une fermeture anticipée de la pêche. En outre, l'association s'est inquiétée, très récemment, de l'organisation d'un concours de pêche au requin à Noirmoutier. Autre combat pour une autre espèce, jugée également en péril.

A. J.
redactionredaction Publié le : Lundi 03 septembre 2007

balthus balthus
Il est inadmissible de confondre la pêche industrielle et le pêcheur plaisancier qui traine une ligne avec un simple hameçon!

Quel plaisir pour le plaisancier de pêcher un thon!

Cela n'arrive pas souvent...

Par contre la perte des rapalas fait le bonheur des marchands de matériel de pêche.

Non Monsieur le ministre, je ne me sens pas responsable de l'extermination des thons. Je n'en ai hélas pas pêché beaucoup dans ma vie et à chaque fois nous les avons dégustés avec beaucoup de plaisir.

Prenez vos responsabilités Monsieur le ministre et attaquez-vous aux vrais problèmes.

Ce sera enfin une attitude plus responsable.

Je peux vous garantir qu'interdiction ou pas, je continuerai sans état d'âme à tenter de faire une belle prise.

Je serai aussi un observateur attentif de la manière dont vous allez traiter les pêcheurs professionnels de thons.

Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.