website logo

Deux marins disparus à Agde : la Marine nationale lance des recherches pour retrouver l'épave

mardi 01 décembre 2020

Sujet : Midi Libre

ML01011220.jpg
Le "Romain Luca" a sombré en quelques minutes. MICHEL DESNOS

Midi Libre le 01/12/2020

Depuis ce mardi matin, 1er décembre, un bâtiment de la Marine Nationale croise sur la zone du naufrage du "Romain Luca". Cette embarcation de pêche a sombré en mer dans la nuit du dimanche 29 au lundi 30 novembre devant Agde.

Depuis ce mardi matin, 1er décembre, un bâtiment de la Marine nationale croise sur la zone du naufrage où a sombré le "Romain Luca" à environ 20 km au large d'Agde. Trois hommes étaient à bord, un a été secouru. Deux sont toujours portés disparus.

Les militaires, équipés d'un sonar, vont tenter de retrouver l'épave qui gît à environ 60 m de profondeur. Si les conditions sont réunies, des plongeurs pourront éventuellement descendre, à moins que cela ne se fasse via un système vidéo, pour inspecter l'épave afin de comprendre les circonstances du drame. Mais aussi peut-être retrouver les victimes qui auraient pu être bloquées dans la cale du bateau au moment du drame.

Un bateau de conception ancienne
Le "Romain Luca" est un navire de pêche de conception ancienne. Cela ne veut pas dire qu'il était en mauvais état. Un marin expliquait ce mardi matin, "quand on connaît le bateau, si on prend comme hypothèse qu'il a bien percuté un tronc, on sait qu'il n'aurait pas pu résister au choc.

Si les deux marins étaient dans la cale en train de calibrer les soles qu'ils avaient pêchées, ils n'ont certainement pas pu avoir le temps de faire quoi que ce soit pour se protéger. C'est un drame, mais dimanche la mer a voulu prendre trois marins, les sauveteurs lui en ont arraché un."

Un choc peu avant de sombrer
Dans la nuit de dimanche à lundi, Christian Arnaud, le patron du "Romain Luca" a pu expliquer aux sauveteurs de la SNSM qu'il avait ressenti un choc violent. Quand il a vérifié ce qu'il se passait dans la cale, l'eau avait déjà envahi la zone.

"En quelques instants le bateau s'est couché sur le côté et a sombré", a-t-il expliqué, en état de choc aux secouristes. Il a alors eu le temps de déclencher la balise de secours et de prendre les bouées.

Christian Arnaud a passé presque deux heures dans l'eau avant d'être secouru. Sa vie étant en danger, les sauveteurs de la vedette d'Agde ont pris la décision de quitter la zone du naufrage pour le ramener à quai. Le corps de Christian Arnaud était à 33°.

J.-P. A




Cet article provient de Infocapagde
L'url pour cet article est : https://infocapagde.com/article.php?sid=4693