website logo

"Marée noire" de vélelles sur les plages de l'Hérault

vendredi 20 avril 2018

Sujet : Midi Libre

ML01200418.jpg

Enchevêtrées dans les bois flottés, elles se décomposent
DR

Midi Libre 20/04/2018

Quelques jours après s'être échoués sur les plages de Portiragnes, les véllelles, en phase de décomposition, dégage une odeur pestilentielle.

Les plages de Portiragnes n'ont pas été épargnées par les vélelles (du latin velum : voile). Parfois nommées “méduses voilette”, ces petits disques d'un bleu profond ornés d'un fin voile intriguent par leur couleur et leur transparence. Elles appartiennent à la famille des cnidaires comme les anémones, les méduses et le corail.

 
L'animal se déplaçant au gré du vent, après une tempête on peut les retrouver échouées par milliards le long des plages au printemps ou au début de l'été. Jamais vues sur les plages locales, de mémoire d'anciens, après la curiosité amusée et intriguée des promeneurs, ces vélelles réservaient encore une drôle de surprise.

Une odeur pestilentielle
En effet, quelques jours après s'être échoués, ces organismes d'une consistance visqueuse, se décomposent en dégageant une odeur pestilentielle. Décidément, cette année, la plage ne laisse pas de répit à la commune, et les vacanciers sont déjà là.

La municipalité a fait appel à l'entreprise Sala d'Agde, car, comme le précise Gwendoline Chaudoir, maire, “il faut faire intervenir une entreprise extérieure pour nettoyer et ratisser avec du matériel pourvu de griffes et de râteaux afin de ne pas enlever trop de sable !” Deux accès sur la plage ont été également rouverts sur les quinze existants avant la tempête de mi-février. On croise les doigts pour que les éléments se calment.




Cet article provient de Infocapagde
L'url pour cet article est : https://infocapagde.com/article.php?sid=4505