website logo

Sète : cure de jouvence quai Maillol

mardi 04 avril 2017

Sujet : Midi Libre

ML01040417.jpg
Le quai était interdit depuis 2011 aux piétons et au stationnement, en raison de son état, très dégradé.
VINCENT ANDORRA

Un nouvel ouvrage de 420 m de long va être construit devant l'ancien. Le chantier a démarré lundi pour neuf mois.

C'est autour du quai François-Maillol de passer à la moulinette. Depuis ce lundi 3 avril et durant les neuf prochains mois, il va faire entièrement peau neuve. Et ce ne sera, pour le coup, pas du luxe. Depuis  2011, le quai est interdit aux piétons et au stationnement en raison de son état très dégradé, notamment en deux secteurs.

 
"On est face à une problématique du béton qui s'effrite, concernant pas mal de quais urbains. On se retrouve un peu dans la situation de LaPointe-Courteet de tous ces quais qui ont vécu", résume André Lubrano, conseiller régional en charge du dossier, piloté et financé à 100% par la Région, propriétaire des installations portuaires. "On a un trou qui s'est formé sur le quai. On a une cavité qui atteint quasiment la route", reprend Cyrille Taioni, directeur adjoint du port de Sète-Frontignan.

Le chantier bloqué en 2014 en raison d'un coquillage protégé
Le chantier, qui devait déjà démarrer en 2014, avait été mis à l'arrêt, après la découverte, d'une colonie de Grandes nacres de Méditerranée en 2012, ce coquillage protégé en France (lire aussi ci-contre). Ces 62 Pinna Nobilis comptabilisées ont donc fini par être déplacées et réimplantées à quelques mètres de leur lieu de naissance et "scrupuleusement surveillés pour assurer leur survie."

Aussi, la perle des canaux sétois n'est aujourd'hui le plus le grain de sable venu enquiquiner les projets de l'EPR Sud de France, envisageant d'augmenter la capacité de son port de plaisance. "Une réparation ponctuelle ne pouvait pas être envisagée en raison de l'importance des dégradations, reprend André Lubrano, qui a aussi pour casquette la présidence du Centre d'études et de promotion des activités lagunaires maritimes (Cepralmar). Il y a trois ans, la Région a voté la reprise complète du quai."

185 tubes et 543 palplanches intercalaires
Les travaux du quai Maillol vont donc consister à construire un nouveau quai de 420m de long devant l'actuel. "On va notamment gagner 2 à 3 m de quai, ce qui va être confortable pour tout le monde. On va se retrouver un peu dans la configuration du quai d'Orient."

Sur le plan technique, ce nouvel ouvrage métallique sera composé de "185 tubes forés et de 549 palplanches intercalaires plantées dans le sol du canal maritime", détaille Cyrille Taioni. Depuis la mi-mars, l'entreprise en charge du chantier s'était installée au Mas-Coulet pour commencer la préparation du chantier.

Pour ne pas perturber la circulation et les usagers, l'évolution se fera par voie d'eau. "Trois pontons vont travailler successivement. Le premier va poser les tubes, le deuxième, les palplanches intercalaires et le troisième servira à faire la poutre en béton."

Suivant l'avis de l'architecte des Bâtiments de France, reprend André Lubrano, "ce soutènement sera coiffé par une poutre en béton armé elle-même, habillée de pierres de parement et de couronnement donnant ainsi au nouveau quai l'aspect de l'ancien. La surface du terre-plein sera recouverte d'un enrobé de couleur claire."
Coût du chantier: 4,6 M€ financés par la Région

Ces travaux, d'un montant de 4 600 000 €, doivent permettre notamment de redonner cet espace aux Sétois. Côtés nuisances, le choix de méthodes et de matériels spécifiques devrait permettre de limiter la gêne des riverains. "Cela n'aura rien à voir avec le quai de La Pointe-Courte. Pour positionner les 185tubes, le forage sera privilégié au battage."

Mue du port de plaisance
La réparation du quai Maillol n'a, par ailleurs, pas un simple objectif esthétique. Sa réhabilitation et sa transformation permettent, pour le port, de nourrir une ambition de développement pour son activité plaisance. Dont l'objectif est d'augmenter le nombre d'anneaux et, par conséquent, de bateaux. Et l'extension envisagée ne concerne pas le seul quai Maillol.

JENNIFER FRANCO




Cet article provient de Infocapagde
L'url pour cet article est : http://infocapagde.com/article.php?sid=4399